Enfer et frustration..;

Publié le par Jay K

Je crois que je n'ai jamais été autant frustré qu'aujourd'hui devant une toile...

Je ne retrouve plus mon gel sablé, j'ai vidé un tube dont j'avais hyper besoin et qu'on n'obtient QUE sur commande...; il me manque une cale pour une partie de la toile... et l'energie tourbillonne, mais mes mains tremblent...

Le stress, et le syndrôme de la toile blanche.. euh.. rouge.

Bref, je sais qu'une toile commence d'une certaine manière, connait toujours un moment de "flat" pendant le sechage, avant de lui donner une deuxième voire une troisième vie...

mais là... impossible de projeter tout ce que j'ai à l'intérieur... une peur que ça devienne trop violent...

alors, plusieurs options..

je laisse poser en recommençant un nouveau travail
Je mets à la poubelle direct
je vais à fond dans le délire et je recommencerai autre chose lorsque je serai calmée....

Je sentais pourtant la vibration au bout de mes doigts... et au fur et  mesure, l'excitation... et puis, comme un réveil soudain en pleine nuit.... le vide sidéral : j'ai foiré.

Un peu comme lorsqu'on passe son bac... on a la pression, on révise à fond, on passe devant l'examinateur, on démarre sur les chapeaux de roue.. et soudain.. le doute qui s'insinue... on ouvre la bouche pour parler... et.... rien ne se passe.
A l'intérieur c'est la tempête, les mains tremblent, les jambes flagèlent... la gorge est sèche, et on a le sentiment de venir de dire THE CONNERIE du siècle....

et bien voilà... et pourquoi comme ça?

parceque j'ai dans la tête un bateau fantôme qui ne veut pas sortir, et qui n'a pas sa place dans un salon...
Un fucking bateau fantôme tellement fantôme qui en est devenu invisible....
Tellement fantôme et décharné que je n'arriverai pas à le peindre....

Mais qu'est ce qui me prend de peindre des couchers de soleil? Moi qui préfère les cimetières et les nuits nucléaires???

Brrrr brrrr brrrr.. allo la terre? ici jupiter... il y a de la friture sur la ligne.. on vient de dépasser l'anneau de Saturne et on entre dans un tunnel d'astéroides.. pfrrrttt pffrrrt.. ça va couper... pfffrtt...... pffffffffffffffffffffffffffffffffff
Bip Bip....
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article